Le syndrome prémenstruel, on en parle ? !

Vous savez, cette période où vous ne vous sentez pas vous même, étrange… Comme si vous étiez quelqu’un d’autre sans aucun contrôle sur vos sentiments, pensées ou paroles !

Moi, en période prémenstruelle… ^^

Et pourquoi ? C’est tout simplement l’ensemble de symptômes physiques et émotionnels qui surviennent habituellement de 2 à 7 jours avant les règles. Ils prennent généralement fin avec l’arrivée des règles ou dans les quelques jours qui les suivent.

Personnellement, j’avoue que je ne vis pas très bien, tout simplement parce que mes sentiments font un 360°. D’un jour à l’autre, je ne supporte plus rien, ni personne. Je pense même être capable de demander le divorce, comme ça, et tracer ma route sans me retourner !!

Heureusement, cet état extrême ne m’arrive pas souvent… Mon mari appelle d’ailleurs ça « La semaine du diable », c’est pour pour rien ! Mais même si je ne suis pas généralement bien les jours précédents mes règles, je reste toutefois « vivable »… C’est en tout cas l’impression que j’en ai ^^

Ce qui est le plus agaçant, c’est que c’est un moment plus ou moins handicapant pour les femmes, notamment les douleurs physiques, et que personne ou presque ne le prend compte… Parce que c’est normal de souffrir pour une femme !

A croire que l’on doit avoir mal toute notre vie : règles, accouchement, ménopause… Dire que dans certains pays d’Asie (Au Japon ou en Indonésie notamment), les femmes ont un congé quand elles ont leurs règles appelé congé menstruel… On a du boulot là dessus en France !!

Bref, pour en revenir à ce fameux syndrôme et le grand écart des émotions, il n’y a pas grand chose à faire malheureusement.

Pour les douleurs physiques, il y a une multitude de choses qui peuvent aider : la bouillotte chaude sur le ventre, l’homéopathie, doliprane… Et si vraiment rien ne marche, par pitié, allez voir le médecin, il ne faut jamais rester à souffrir en se disant que ça va passer et surtout, que c’est normal !!

Pour les douleurs « psys », hormis mettre des films doudou (comme je fais) et manger des cochonneries, je n’ai pas de solutions miracles là non plus !

J’aurai envie de conseiller le repos, la relaxation, méditation… Ce qui peut faire du bien à l’esprit en somme.

Donc même si on ne peut pas « guérir » du PMS, on peut essayer d’atténuer les effets, le temps que celui-ci se barre jusqu’à la prochaine fois…

Week-end au Touquet

Il y a 15 jours environ, nous sommes partis en amoureux, faire la fête pour les 40 ans d’une amie d’enfance (24 ans qu’on se connait, quel coup de vieux !!) au Touquet.

Départ samedi matin tranquillou, après avoir refilé la marmaille à Mamie et direction le Nord !!

Après environ 2h30 de route et un GPS capricieux qui nous a baladé dans la campagne, nous voilà arrivés !

Elle est pas magnifique la vue ?! (Hôtel Ibis Thalassa)

Une fois les valises déposées, j’avais envie de profiter de la plage et du soleil.

On a donc fait une grande balade. C’était super calme, il y avait peu de monde hormis des chars à voile et quelques cerfs-volants.

J’avoue que quand on est rentré, j’ai fait une petite sieste pour affronter la soirée ^^

Habillés, coiffés et maquillée (ça, ce n’est que moi ^^), nous sommes tous partis au restaurant fêter l’anniversaire de mon amie.

La gâteau était une magnifique pavlova, malheureusement mangée trop vite… Je n’ai même pas eu le temps de la prendre en photo ^^

Avec le « couvre-feu », on n’est pas rentré très tard, et l’air de la mer m’a fait sombré dans un profond sommeil…

Dimanche matin, entre vent et pluie, j’ai laissé mon homme dormir. J’ai sauté dans mes baskets et je suis partie me balader toute seule. J’adore. Je suis partie un peu au pif et je me suis retrouvée dans le quartier anglais. Les maisons y sont sublimes.

Il y a aussi des prétentieux ^^ La « maison » de droite se nomme très simplement « The Castle »

Et au détour d’une rue, je tombe sur un bâtiment gigantesque. Je me suis dis « Chouette, un château ! ».

Même pas, c’est en fait l’Hôtel de Ville… qui ne date que de 1931 (Perso, j’aurai dit plus). J’avoue avoir été déçue de ne pas pouvoir rentrer dedans et le visiter. Je me suis donc contentée de faire le tour.

Son architecture et ses vitraux sont très beaux. J’ai essayé de prendre plus de photos, mais je me suis pris une saucée (d’ailleurs, ça se voit sur la 3ème photo, le ciel est presque noir et il devait être environ 11h du mat).

Sur le retour à mon hôtel (à gauche, c’est la plage qui y est collée. C’est tellement agréable d’être si prêt de la mer.), j’ai fait un peu de lèche-vitrines et j’ai vu une boulangerie.

Les pâtisseries me donnaient trop envie !! Et on voit bien que l’on est dans le Nord quand il y a des gourmandises à la chicoré 😛

Il y avait un vent de fou sur la jetée. A un moment, ça soufflait tellement que j’ai cru que je n’allais jamais pouvoir rentrer à l’hô. Je m’accrochais à ma capuche car le vent froid me brûlait les oreilles (et le bruit m’a donné un mal de tête du tonnerre par la suite !)

A droite, je suis en mode Médusa, avec mes cheveux qui flottent dans tous les sens 😀

Et pendant que je faisais la touriste, ma folle de copine était partie courir… No comment !

Courir par un temps pareil, elle est dingue ^^

Après cette super, mais fraîche, balade matinale, on s’est tous retrouvé dans un petit salon de thé, chez Elisabeth’s, pour un brunch. C’était mon premier brunch ^^

Il y avait énormément de choix et les serveurs étaient super sympas, parce qu’une tablée de 10, qui change d’avis comme de chemise, c’est pas facile à gérer, il faut bien l’avouer.

Mon mari a goûté à l’avocado toast. J’ai pioché dans son assiette, et j’ai adoré.Mes œufs au bacon m’ont paru bien insipides après… Son plat me donnait trop envie !!

Regardez moi ce choix qu’il y a : scones, muffins, gâteaux, chaud, froid, sucré, salé… On aurait pu rester des heures à tout goûter !!

Mais il a bien fallut que tout le monde retrouve ses pénates, bien au chaud, avec sa marmaille.

Ça faisait 3 ans que l’on était pas parti (La dernière fois, c’était à Naples) et même si j’étais crevée comme une mémé la semaine d’après, j’ai beaucoup aimé.

Revoir mon amie et être là dans un événement important était moment précieux et je suis fière de faire encore partie de sa vie.

Prendre du temps pour moi et pour nous, sans se soucier de ce qu’on va manger, ce qu’on va faire… est tellement essentiel mais on l’oublie trop souvent. J’espère qu’on pourra partir plus souvent quand les enfants seront plus grands !

Se laisser vivre le temps d’un WE, c’est assez rare pour être souligné et ça devrait être remboursé par la sécu, tellement ça fait du bien 😉

L’huile démaquillante à l’argan de So Bio Etic

Je la teste depuis plusieurs semaines maintenant et je pense qu’il est tant que j’en parle.

La promesse de cette huile est d’éliminer efficacement le maquillage le plus tenace, tout en laissant une peau douce et nette.

Elle est riche en huile d’argan bio au parfum sensuel, sa texture gel se transforme en voile lacté ultra doux et facile à rincer.

Quid de la promesse ?

Cette huile sent effectivement bon, l’odeur est assez douce. J’aime bien.

Elle est riche en huile d’argan mais celle-ci vient en 6ème position. Du coup, je ne sais pas si cette huile en est vraiment si riche que ça… Comme les pourcentages ne sont pas indiqués, on ne saura jamais.

Elle est également à 99 % d’origine naturelle avec 0 % de silicone, parfum de synthèse et huile minéral. Pour avoir la composition complète, c’est ici.

Mais elle est bien noté sur Yuka, ce qui est rassurant néanmoins !

La texture gel-huile est également très agréable à appliquer. Il faut le faire un peu chauffer dans les mains avant pour qu’il se « détende » un peu, sinon, vous allez devoir « frotter » votre visage le temps que celui-ci se réchauffe.

Au contact de l’eau, l’huile se transforme effectivement en voile lacté (je ne sais pas l’appeler autrement), qui se rince facilement.

Concernant le démaquillage à proprement parler, elle fait le job concernant les fards à paupière et le fond de teint.

Par contre, pour ce qui concerne le démaquillage des cils (avec un mascara waterproof), ça ne fonctionne pas du tout. Il a fallut que je m’y reprennes à plusieurs fois pour avoir des cils propres.

C’est dommage parce que le produit est bien. Il sent bon, la texture est agréable et ne pique pas les yeux (très important ! ).

Mon avis

Hormis le problème de démaquillage du mascara waterproof, cette huile est très agréable à utiliser.

Le parfum n’est pas entêtant, la peau est souple et non grasse après le rinçage. On peut donc continuer sa routine soin normalement, sans être obligé de faire un second lavage du visage (qui pour les peaux sèches, n’est pas l’idéal).

Elle a presque tout pour elle. Je trouve que c’est un bon produit, pas cher et avec une belle qualité.