Les films qui ont marqué mon adolescence

Quand j’avais 15 ans, que j’avais les cheveux gras, pas de petit copain et que les cours ne m’emballaient pas tellement, je me réfugiais dans mes 3 films, devenus cultes à mes yeux, préférés.

Pretty Woman

Synopsis : Edward Lewis, homme d’affaires performant, rencontre par hasard Vivian Ward, beauté fatale qui arpente chaque nuit les trottoirs d’Hollywood Boulevard. La jeune femme ne fera qu’une bouchee du brillant PDG. (source allociné ).

J’adorais ce film où le beau mec, et accessoirement plein de fric, sauve la pauvre fille de sa condition, tel un prince charmant…

J’avais 15 ans, rappelons le, et naïve (bah oui, je pensais que le prince charmant existait, la chute fut dure !).

C’était beau, émouvant et on a toutes gardé en tête la scène où elle fait les magasins… On en a même presque toutes rêvées au moins une fois (celles qui disent non sont des menteuses !).

Ghost

Synopsis : Sam Wheat, cadre dans une banque d’affaires new-yorkaise, et Molly Jensen, sculpteur, s’aiment. Mais tout bascule lorsque Sam Wheat est agressé dans la rue et abattu. A sa grande surprise, il devient un fantôme et réussit à communiquer avec une voyante hystérique. Il tente alors d’entrer en contact avec sa femme et découvre qui a voulu le tuer.(source allociné).

Rien que le fait d’écrire le titre du film, je me souviens de la musique du film. Ça résonne encore en moi et je pourrais presque retrouver l’état fébrile de mes 15 ans quand je pleurais à la fin (j’ai aussi pleurer sur Titanic. Je sais, je suis fleur bleue).

Là aussi, c’était beau et plein d’amour…

Et j’ai découvert Patrick Swayze.

Dirty Dancing 

Synopsis : Dans les années soixante, Bébé passe des vacances familiales monotones jusqu’au jour où elle découvre qu’un groupe d’animateurs du village estival forment un groupe de danse. Pour la jeune fille sage, c’est le début de l’émancipation grâce au « dirty dancing », cette danse ultra-sensuelle, et la rencontre avec Johnny Castel, le professeur de danse. (source allociné).
Dirty Dancing est sorti 3 ans avant Ghost mais c’est lui que j’ai découvert en premier. Je me souviens l’avoir enregistrer sur une cassette VHS (les trentenaires, ça doit vous parler)… Et je l’ai vu tellement de fois que la bande son était abîmée…
Je rêvais de pouvoir danser comme eux. Je pense avoir aussi écouter la BO pendant des heures entières (ça me fait penser que je devrais la télécharger tiens).
Et c’est là que je suis tombée amoureuse ♥ Bon, ensuite, j’ai grandi et je suis tombée amoureuse d’un garçon de mon âge mais Patrick Swayze fut mon type d’homme idéal pendant un temps.

Le beau gosse de mon adolescence s’en est allé 14 septembre 2009… C’est là que j’ai réalisé que j’étais une grande personne.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s