Le syndrome prémenstruel, on en parle ? !

Vous savez, cette période où vous ne vous sentez pas vous même, étrange… Comme si vous étiez quelqu’un d’autre sans aucun contrôle sur vos sentiments, pensées ou paroles !

Moi, en période prémenstruelle… ^^

Et pourquoi ? C’est tout simplement l’ensemble de symptômes physiques et émotionnels qui surviennent habituellement de 2 à 7 jours avant les règles. Ils prennent généralement fin avec l’arrivée des règles ou dans les quelques jours qui les suivent.

Personnellement, j’avoue que je ne vis pas très bien, tout simplement parce que mes sentiments font un 360°. D’un jour à l’autre, je ne supporte plus rien, ni personne. Je pense même être capable de demander le divorce, comme ça, et tracer ma route sans me retourner !!

Heureusement, cet état extrême ne m’arrive pas souvent… Mon mari appelle d’ailleurs ça « La semaine du diable », c’est pour pour rien ! Mais même si je ne suis pas généralement bien les jours précédents mes règles, je reste toutefois « vivable »… C’est en tout cas l’impression que j’en ai ^^

Ce qui est le plus agaçant, c’est que c’est un moment plus ou moins handicapant pour les femmes, notamment les douleurs physiques, et que personne ou presque ne le prend compte… Parce que c’est normal de souffrir pour une femme !

A croire que l’on doit avoir mal toute notre vie : règles, accouchement, ménopause… Dire que dans certains pays d’Asie (Au Japon ou en Indonésie notamment), les femmes ont un congé quand elles ont leurs règles appelé congé menstruel… On a du boulot là dessus en France !!

Bref, pour en revenir à ce fameux syndrôme et le grand écart des émotions, il n’y a pas grand chose à faire malheureusement.

Pour les douleurs physiques, il y a une multitude de choses qui peuvent aider : la bouillotte chaude sur le ventre, l’homéopathie, doliprane… Et si vraiment rien ne marche, par pitié, allez voir le médecin, il ne faut jamais rester à souffrir en se disant que ça va passer et surtout, que c’est normal !!

Pour les douleurs « psys », hormis mettre des films doudou (comme je fais) et manger des cochonneries, je n’ai pas de solutions miracles là non plus !

J’aurai envie de conseiller le repos, la relaxation, méditation… Ce qui peut faire du bien à l’esprit en somme.

Donc même si on ne peut pas « guérir » du PMS, on peut essayer d’atténuer les effets, le temps que celui-ci se barre jusqu’à la prochaine fois…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s