Je te dis pourquoi j’ai arrêté instagram

Ca faisait bien longtemps que j’avais pas publié sur mon blog car j’ai été complètement aspirée, vidée par Instagram !

Photo de Tofros.com sur Pexels.com

L’ASPIRATEUR DE VIE… & DE CONFIANCE EN SOI

C’est arrivé très insidieusement et au final, Instagram a pris bien plus de place dans ma vie qu’il n’aurait dû.

Ca faisait déjà plusieurs mois que ça me trottait dans la tête, je ne me sentais pas bien, toujours me dire qu’il fallait publier… Sans compter les stories… AAAhhhhh !!

Il y a quelques semaines maintenant, j’ai pris mon courage à deux mains et j’ai tout effacé !

Photo de Limon Das sur Pexels.com

Instagram était la dernière chose que je regardais en allant me coucher et la première chose que je voyais le matin en me levant. C’est quasiment devenue une obsession, sans compter le temps énorme perdu à scroller les reels, voir les musiques tendances, les enregistrer pour plus tard, réfléchir au contenu à faire…

En plus du temps perdu, j’ai aussi perdu confiance en moi et ma joie de vivre.

Je me sentais pas aussi bien que les autres. Autres qui vont dans des restos 4 fois par semaine, partent en WE plusieurs fois par mois, qui ont des intérieurs de dingue et tutti quanti !!

Je vais être claire et honnête : j’ai fini par me sentir comme une merde.

J’ai aussi senti que j’étais en train de basculer dans un état mélancolique qui ne me plaisait pas et qui a fini par me faire peur.

Photo de Prateek Katyal sur Pexels.com

Les vues, les likes et les commentaires n’étaient plus une source de fierté. C’était devenu une course à une fausse reconnaissance, un réconfortant narcissique qui comblait une part de moi qui n’avait jamais été reconnue.

Ce qui au départ me faisait du bien a fini par me fragiliser…

UNE VIE NOUVELLE

Quand j’ai supprimé mon compte, je me suis sentie toute chose… A vrai dire, si mon mari m’avait annoncé qu’il me quittait ce jour là, ça m’aurait fait le même effet (Pardon chéri ^^).

J’ai été dans un état proche du coma intellectuel pendant quelques jours. Je le suis encore parfois… J’avais perdu toute envie de sortir ou de faire des activités (sauf si je pouvais les publier sur Insta). Le sevrage n’est finalement pas aussi dur que je ne le pensais !

Il y a bien des moments creux, mais je me suis remise à la pâtisserie, au jardinage et à la lecture (non, ce ne sont pas des activités de vieux ^^) et ça m’apaise le cerveau qui était toujours en constante ébullition avant.

J’avoue que je me suis posée la question dernièrement de recréer un compte insta, de nouveau, pour y être plus authentique, sans pression… Et rien qu’à l’évocation de cette idée, mon cerveau a commencé à mouliner^^

Photo de Jack Winbow sur Pexels.com

Je vais donc me consacrer à l’écriture, qui est assez gratifiante, ainsi qu’à la photo (Une activité que je redécouvre).

Et vous, est ce que vous arrivez à bien gérer les réseaux sociaux ou comme moi, ça fini par vous bouffer ??

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s