Happy birthday to me : j’ai 41 ans

Et voilà, j’ai encore pris un an de plus !

Mais qu’est ce qui change par rapport à l’année dernière, qui était déprimant au possible ? Je ne change pas de dizaine et ça, mine de rien, ça me stresse vachement moins ^^

J’ai une super trouille de vieillir et d’autant plus mourir. Et plus les années passent, plus la peur est là. Je sais que je devrai alors voir un psy mais bon. Bof, quoi.

Je me souviens que quand j’ai eu 25 ans, ça m’avait foutu un de ces coups au moral. Pour moi, je passais la barre symbolique de « petite jeune » pour enfin entrer chez les adultes, avec toutes ces responsabilités et obligations… Le coup de vieux que je me suis pris en pleine tête.

Ce qui est paradoxalement un peu con puisque j’étais déjà maman depuis un peu moins de 2 ans et que question responsabilités, on en peut pas faire mieux. Bref.

Avec les événements de cette année, j’ai appris à relativiser et je me dis que finalement, 40 ans (et 41 maintenant) c’est encore bien jeune et que j’ai encore des centaines de choses à découvrir.

Je pourrai même dire que je ne suis même pas encore arrivée à la moitié de ma vie ^^ Bah quoi ?! Je serai peut être centenaire qui sait… Si je suis aussi chiante que maintenant, y en a qui vont souffrir 😀

Je fais donc plein de projets, des petits et des plus grands, qui me motivent et me fait voir la vie comme un verre à moitié plein et non à moitié vide.

Parce que mine de rien, elle est belle la vie quand même ♥

Défi : 1 mois sans manger de sucre raffiné

Je pense que c’est le défi le plus dur de ma vie. Sérieusement !

On sait très bien que le sucre est un poison, qu’il entretient certains cancers et qu’il est aussi puissant que n’importe quelle drogue…

C’en est même assez flippant parce finalement, il y a du sucre partout, même dans des trucs où il ne devrait pas y en avoir (merci les industriels. On vous voit nous vendre de la merde !!).

Hormis le fait que le sucre peut provoquer des addictions, cancer et autres joyeusetés, ça peut provoquer aussi des calculs. Chose que je ne savais pas mais que j’ai expérimenté par crises ces derniers mois.

Moi qui suis bec sucré, qui adore grignoter des gaufres liégeoises au chocolat en matant Netflix, il va falloir que je m’en passe, au risque de me payer une nouvelle crise incessamment ou peu, car je commence à sentir que ça me picote !

Voilà donc mon point de départ pour tenter d’arrêt de manger du sucre. Déjà parce que ça faire un grand bien à mon corps de ne plus être shooté à cette cochonnerie, et ensuite, parce que ça aussi me sevrer psychologiquement car j’ai tendance à me réfugier dans le sucre quand je suis contrariée ou stressée.

L’être humain est bizarre, je sais.

Je vais donc commencer mon défi le 2 août et essayer de m’y tenir et ne pas craquer.

Pour pas le 1er août ? Parce que c’est mon anniversaire et que je ne veux surtout pas rater ma tarte aux fraises d’anniversaire, tradition oblige ^^

Je vais profiter de ce mois de vacances pour lâcher prise, travailler sur moi (avec les événements difficiles de cette année, ça me fera le plus grand bien) et profiter de mon mari et de mes enfants.

Je ferai des petites updates de temps en temps sur insta, histoire de garder la motivation.

Les allergies…

Arf, les allergies… Je crois que je pourrai m’en plaindre pendant des heures si je le voulais.

Et encore, je pense que justement, même si c’est désagréable et parfois douloureux, j’estime avoir de la chance car ce sont des allergies bénignes par rapport à d’autres.

Avant l’age adulte, RAS, rien à signaler en ce qui concerne les allergies, je pouvais manger et respirer ce que je voulais.

Après ma première grossesse, je me suis rendue compte que je ne supportais plus de manger du poivron… Mais j’ai mis des années à comprendre que c’était ça qui me donnait des maux de ventre à me tordre de douleurs pendant des heures.

Et encore quelques année supplémentaires pour comprendre aussi que le paprika me faisait le même effet… Forcément, la paprika est de la poudre de poivrons séchés… La gourdasse ^^

A ce stade, je dois environ 35 ans, soit presque 10 ans à flipper de manger quelque chose qui contiendrait du poivron et/ou du paprika. Depuis, j’épluche donc les étiquettes des aliments que je suis susceptible d’acheter. Idem au restaurant, je suis obligée de demander au serveur si la sauce contient un de ces ingrédients… (Et certains serveurs parfois disent non et 15 min après ingestion, je fais qu’il a menti !!).

J’ai toujours le droit à une tête étonnée, car ce n’est pas quelque chose de courant a priori !

A l’aube de la quarantaine, une nouvelle allergie est survenue et bien plus emmerdante (il faut appeler un chat, un chat) que 2 ingrédients faciles à éliminer : l’allergie aux sulfites.

J’ai découvert que cette saloperie se trouvait dans énormément d’aliments et également dans certains médicaments.

Je me suis d’ailleurs retrouvée aux urgences à cause d’un médicament contenant des sulfites… J’avais l’impression d’avoir des braises dans l’estomac. J’avais du mal à manger et j’ai dû me nourrir de pain et d’eau pendant plusieurs jours car rien ne passait.

Comment je me suis rendue compte que c’était les sulfites ? Au départ, je pensais être allergique aux crevettes. J’avais acheté des crevettes sous vide et je m’étais retrouvée pliée en deux 15 min après en avoir mangé… J’étais quand même étonnée (et dégoûtée) car je mange des crevettes depuis mon enfance et il ne s’étais jamais rien passé.

Du coup, je n’ai plus voulu manger de crevettes pendant longtemps… Moi qui adore ça, c’était vraiment ballot !!

Et puis, au détour d’un sandwich tartiné à la savora, j’ai compris ma douleur… La même que pour le poivron et que pour les crevettes… J’ai jeté un œil à la composition et j’ai lu « Sulfites » et là, j’ai compris.

Ce n’était pas aux crevettes que j’étais allergique mais à ses conservateurs !!

J’ai fini par comprendre pourquoi certaines choses toutes prêtes me faisaient mal au bide, c’était à cause de ça ! Il faut donc maintenant que je lise chaque composition pour savoir si je peux manger ce que je veux acheter ou non.

Et méfiance avec les produits qu’on a l’habitude d’utiliser : parfois, les fabricants changent leur recette en cours de route et me voilà avec un mal de bide carabiné…(Comme par exemple, le hachis parmentier de chez Bolino… )

Mais c’est sans compter mon allergie aux graminées qui cette année, me fait ressembler à un lapin qui aurait chopé la myxomatose (les yeux qui grattent, pleurent, éternuements et tutti quanti…), les acariens, la poussière, la cortisone…

J’ai développé ça en vieillissant… Sympa la prédisposition génétique… Je m’en serai allègrement passée, surtout pour les médicaments, va soigner une allergie quand tu ne supportes pas la cortisone toi… Le gag !

Certaines allergies, notamment celle aux sulfites, est difficilement repérable car il y en a partout et on ne s’en rend pas forcément compte. Il m’a fallut des années pour faire le rapprochement et comprendre que c’était bien ça qui me rendait malade.

Malgré tout, je ne m’en sors pas trop mal. Je regarde les étiquettes, je me lave les yeux à la période des graminées et globalement, ma vie ne craint rien.

J’ai une grande pensée à toutes les personnes multi allergiques, celles dont l’allergie peut être fatale parce que moi au pire, je n’aurai mal que quelques heures, je serai ensuite fatiguée et la vie continuera.

Si vous avez le moindre doute, pratiquez l’éviction (c’est comme ça que j’ai trouvé) et surtout, parlez-en à votre médecin 😉

J’ai fais un test ADN (et il y a eu des surprises…)

Pour Noël, comme des milliers de personnes, je nous ai offert un test ADN.

Super original, hein… !

A la base, c’était pour savoir si mon mari avait de la famille en Argentine, puisqu’il sait que certains membres ont émigrés là bas, il y a environ une cinquantaine d’années.

On reçoit donc le test, on s’écouvillonne les joues et c’est parti mon kiki… On a attendu environ 3 semaines/1 mois, sachant que les deux retours sont partis ensemble mais que j’ai eu mes résultats une semaine avant mon mari… Je vous dis pas l’attente pour lui, il n’en pouvait plus ^^ (Un vrai gosse 😀 )

On reçoit donc nos résultats par mail et oh, surprise, elle n’est pas là où on l’attendait… Du tout !

Ayant fait mon arbre généalogique sur plusieurs générations , j’ai été très surprise de découvrir que j’avais beaucoup de « Péninsule ibérique » (35 %) alors que mon arbre se barre en Belgique et en Russie… J’ai aussi de l’anglais à 22 %, je ne sais pas d’où il vient celui là non plus ! Il va falloir creuser un peu pour comprendre d’où ça vient…

Mon mari, portugais pure souche, a de la « Péninsule ibérique » mais pas tant que ça finalement. Il a pas mal de « Pays de Galles » et de pays scandinaves… Ca explique ses yeux bleus et ses cheveux blonds… Mais à une époque, les vikings ont eu des terres dans le nord du Portugal, ceci explique surement cela !

La grosse surprise n’est pas de me retrouver à un quart espagnol ou que mon mari est finalement plus gallois que portugais… La surprise est que j’ai découvert un membre proche de ma famille, complètement ignoré d’elle.

J’ai découvert grâce à ce test un demi-frère par mon père. Personne n’était au courant, pas même lui puisque son ancienne copine de l’époque ne lui a jamais dit qu’elle attendait un enfant.

On s’est donc envoyé quelques messages, et puis on a décidé de s’appeler. On est resté presque 3 heures au téléphone lors de notre première conversation… J’avoue que j’étais fébrile, me demandant si c’était bien réel, si ce n’était pas une blague…

Depuis janvier, nous communiquons sur nos vies, nos enfants, ce que l’on aime ou pas. On a aussi échangé des photos. A priori, il y aurait un petit air de ressemblance, mais rien en vaut une vraie rencontre.

Je lui ai également envoyé une photo de notre père, car il n’en avait pas et ne connaissait donc pas son visage.

Ce qui est drôle, c’est qu’il vivait à 15 km de là où j’ai passé toute mon adolescence, en ignorant que nous étions si proches l’un de l’autre. Comme quoi, le monde est petit parfois…

Nous avions prévu de nous rencontrer mais le confinement en a décidé autrement. Nous devrions prévoir une rencontre au mois de juillet… Je sens que ce jour là sera particulier.

J’espère que l’énergie qui passe entre nous sera identique en vrai. On s’entend vraiment bien et ça serait dommage que ça ne se passe pas bien… Je ne pense pas mais on ne sait jamais. On est parfois plus à l’aise au téléphone et puis, même si on se parle et qu’on a du sang en commun, nous restons des inconnus l’un pour l’autre.

Quand j’y pense, je me dis que c’est un truc de fou. On ne s’attendait vraiment pas à ça. Cette découverte n’a pas fait l’unanimité de mon côté de la famille, ma mère ayant particulièrement mal pris que je veuille prendre contact… Je n’aborde donc pas le sujet avec elle, cela vaut mieux !

Dans quelques semaines, on se rencontrera pour de vrai, whaou, je sans que je ne vais pas dormir la veille ^^

J’ai maintenant 1 grand frère de plus, 3 neveux de plus, et une nouvelle branche sur mon arbre 🙂

Crise de la 40aine : je crois que j’y suis…

L’été dernier, j’ai eu 40 ans. 

40 ans bordel, jamais je n’aurai cru ça possible…

Et pourtant, je me retrouve à gérer une crise de milieu de vie pas simple du tout, du tout, remplie d’incertitudes, de doutes, de contradictions et de résignation !!

Je sens que cette période va être sympathique, surtout pour mon mari (le pauvre), qui va devoir me supporter (Déjà qu’au quotidien, c’est pas toujours la fête ^^ Chéri, si tu me lis, je t’aime ♥).

Ça fait déjà plusieurs mois que je me sens mal dans ma peau, que je ne sais pas quoi faire de mon cerveau qui mouline à 10.000 à l’heure, un coup il veut ci, un coup il vaut faire ça… 

Et c’est sans compter ce corps, que je croyais bien connaître (on est quand même ensemble depuis presque 4 décennies, j’ai les boules rien que de le dire !!)  me fait découvrir les prémices de la vieillesse avec une récupération moins rapide ou un mal de dos survenu sournoisement (alors que je n’ai jamais mal au dos moi, JAMAIS !!!).

Et comme la vie est une garce, elle m’a fait réfléchir à la suite d’événements difficiles et marquants dans une vie, et finalement, je me dis que 40 ans (bientôt les 41, punaise…) ce n’est pas si mal que ça.

Faire point sur sa propre vie, ce que l’on a construit, les trucs bien et les trucs moins bien, les amis, notre relation à soi et aux autres… permet de relativiser tout un tas de petites choses que je trouvais intolérable avant (maintenant, ça me fait toujours chier… mais c’est pas grave !).

Maintenant, je fais ce qu’il me plait, dis ce que j’ai envie de dire et me fiche royalement de l’opinion des autres (ce qui a été très dur pour moi à assumer, car je suis d’une nature timide et sensible) et bien sûr, maintenant, je fais les choses pour moi et non plus pour faire plaisir aux autres !!

Sans oublier que l’on est, en gros à la moitie de notre vie et qu’il y a encore mini 40 autres années à s’éclater, même si les 20 dernières, je serai une mamie mais je serai une mamie badass 😀

Je veux être comme cette mamie plus tard (bien plus tard hein !!) mais c’est un peu l’idée parce que finalement, qu’on ait 20, 40 et 60 piges, on est toujours les mêmes et il ne faut pas perdre notre personnalité à cause des autres ou de la société, en essayant à tout prix de rentrer dans une case.

Si t’es un rond, tu ne rentreras jamais dans un carré…

Alors parfois, fais semblant d’être un carré mais n’oublie pas de rester un rond car c’est comme ça que ta famille et tes amis (les vrais) t’aiment !! ♥

Ma petite perle venue de la Réunion

Le mois de mai 2018 m’a apporté un grand bonheur (ok, j’ai des enfants, rien n’apporte plus grand bonheur, je le sais très bien).

Mais à cette époque, je sortais à peine de dépression, je n’avais pas le goût à grand chose…

Je ressentais le besoin de m’occuper de quelqu’un… Vu qu’ on avait déjà un chat et on s’est dit que l’on pourrait en prendre un 2ème.

En regardant le net, je suis tombée sur une association réunionnaise (Vivre Libre), j’ai regardé un peu leur page facebook et j’ai trouvé un petit chaton.

Je prends contact avec la responsable, je rempli les formulaires et j’attends car ce petit chaton n’avait pas encore l’âge de voyager…

Chaque jour, je regarde les posts de cette association jusqu’au jour où je tombe sur le post d’une petite chienne, toute maigre, apeurée et recroquevillée sur un sol caillouteux…

Et j’ai eu un coup de foudre… Je suis assez rationnelle comme personne, et avoir un coup de foudre pour animal me paraissait complètement dingue jusqu’à ce que je le vive moi même.

Je prends des nouvelles d’elle auprès de la responsable, qui m’explique qu’elle a été trouvée par une bénévole sur un parking et qu’elle a eu de la chance d’avoir croisé sa route, car vu son gabarit, elle aurait surement été dévorée par les autres chiens plus gros….

J’en parle à mon homme. Il me dit qu’il est pas super chaud pour avoir un chien (on en a déjà eu plus jeunes et il voyait ça comme une contrainte). J’en parle également à l’association, comme quoi j’aimerais beaucoup l’adopter, que je suis tombée amoureuse de cette petite créature, mais que je dois réussir à décider mon mari…

La responsable me dit qu’elle ne peut pas me la réserver le temps que j’y arrive, ce que je comprends tout à fait… Entre temps, une demande d’adoption est acceptée par l’association, je suis déçue… Mais finalement, cette demande n’aboutira pas. Le destin peut être…

J’arrive, à force de persuasion, à faire dire « oui » à mon homme pour l’adoption. Je me demande encore comment j’ai fais mon compte ^^

Cette photo n’est pas étrangère au changement d’avis de mon homme ^^

J’en informe tout de suite l’association qui pour le coup, me la réserve. Et j’attends…

(Entre temps, on avait parlé du petit chaton que je devais prendre, en lui expliquant je ne pouvais pas prendre les deux. Elle m’a dit que ce n’était pas grave car elle avait d’autres personnes intéressées).

Le 6 mai 2018, c’est le jour de la rencontre. Je dois partie en taxi car les transports en commun ne fonctionnement pas encore, vu l’heure… Je dois être à 6h du matin à l’aéroport Charles de Gaulle.

Je regarde l’écran des arrivés, fébrile… Je vois d’autres adoptants comme moi ^^ On se regroupe en attendant l’arrivée de nos petites merveilles.

Ça y est, ils sont là !! Je découvre une toute petite chose complètement flippée. Elle se laisse prendre dans les bras (Je me rendrai compte plus tard que ce n’est pas ce qu’elle préfère… Elle préfère le plancher des vaches !).

Retour à la maison en taxi, pour enfin une nouvelle vie.

Je me rends compte que c’est un animal qui a été frappé, maltraité… Elle a peur de presque tout, notamment de mon mari, des bruits forts, de la laisse… Elle en fait pipi de peur, elle se recroqueville sur elle même en attendant que les coups pleuvent… Ce qui n’arrive bien évidemment pas !

Elle m’accordera sa confiance assez vite, en quelques jours. Et en quelques semaines, on voit déjà des progrès avec les autres membres de la famille.

Maintenant qu’elle est chez nous depuis presque 18 mois, elle n’a plus peur de nous, ni de mon mari et encore moins de sa laisse. Elle roupille sur le canapé, profite des balades dans les bois et adore les friandises.

Elle comprend vite les choses, surtout quand je lui apprends de nouveaux tricks ^^

Dans ma folie, je lui ai même ouvert un compte instagram… Si vous voulez la suivre, c’est ici.

Toute la famille est tombée amoureuse de notre petite perle créole ♥ et la vie sera moins douce sans elle 🙂

Pose royale (bourbon ^^)

Mes 101 choses à faire en 1001 jours #2 MAJ 7 octobre 2019

4280d31c08921842d823ba13b1c89767

J’en avais déjà fais une il y a plusieurs années, que j’avais plus ou moins partiellement terminée et je me dis qu’il faut commencer une nouvelle année avec des rêves et des projets plein la tête, sinon, ça serait trop triste !!

J’ai mis des mois à la finir, elle était en brouillon depuis l’année dernière mais il faut dire que 2018 n’a pas été très propice aux projets.

Donc voici mes prochains desiderata 😀

  1. Passer le permis (code en cours, encore…)
  2. Continuer à apprendre le portugais
  3. Visiter Londres
  4. Prendre des cours de danse avec mon homme (reporté pour la rentrée 2020)
  5. Partir au Japon en famille (prévu pour août 2021)
  6. Trier les papiers
  7. Faire développer nos photos
  8. Ranger les photos dans des albums
  9. Faire imprimer des livres photos pour les événements importants
  10. Me remettre sérieusement au sport
  11. Perdre au moins 10 kg
  12. Reprendre des études
  13. Faire mon arbre généalogique (en cours mais c’est pas simple ^^)
  14. M’inscrire à la danse classique (fait)
  15. Manger plus de légumes et des fruits (au moins une fois par jour)
  16. Aller à la piscine au moins 1 fois par mois avec mes enfants
  17. Faire un passeport
  18. Faire notre tatouage de couple
  19. Me faire tatouer le bras (fait)
  20. Laisser pousser mes cheveux (fait)
  21. Assumer mon look baskets en toutes circonstances (fait)
  22. Reprendre l’habitude de prendre soin de moi
  23. Me maquiller TOUS les matins
  24. Essayer d’appliquer la méthode du « Miracle Morning »
  25. Me mettre au scrap planner
  26. Aller visiter un musée/château… le 1er dimanche de chaque mois
  27. Avoir plus confiance en moi
  28. Changer de tête (en cours ^^)
  29. Acheter un doseur à spaghettis
  30. Envisager un nouveau projet bébé
  31. Continuer à faire vivre ce blog
  32. Me vernir les ongles au moins une fois par semaine
  33. Peindre un mur de notre chambre
  34. Mettre du parquet dans la chambre de mon aîné et de la ninouchette (fait)
  35. Faire des soirées jeux de société
  36. Faire un portrait de famille chez un photographe
  37. Prévoir Noël en famille à la maison (c’est pour cette année !!!)
  38. Organiser une grosse fiesta pour le réveillon du jour de l’an
  39. Partir en Normandie pour le WE de l’ascension et en faire une tradition familiale
  40. Participer à une course à pieds (fait)
  41. Changer de lunettes
  42. Décorer et aménager notre balcon
  43. Me faire de nouvelles amies (fait)
  44. Sortir au moins 1h par jour le WE en famille
  45. Regarder moins la TV
  46. Lire le soir au moins 2 fois par semaine
  47. Etre mieux organisée à la maison
  48. Etre moins stressée quand ça ne roule pas comme je le veux (fait)
  49. Sortir plus en famille
  50. Aménager notre cuisine
  51. Avoir un second chien (fait)
  52. Continuer le dressage de Gigi (fait)
  53. Prendre un peu de temps avec chacun des enfants chaque soir
  54. Devenir blonde (on oublie ^^)
  55. Mettre en place un bocal à bonnes nouvelles
  56. Débarrasser et ranger la cave
  57. Faire plus de vélo
  58. Etre parfois plus patiente
  59. Faire des économies
  60. Changer de téléphone portable (fait, on me l’a volé…)
  61. Etre moins sur les réseaux sociaux
  62. Profiter de la terrasse quand il fait beau
  63. Penser à prendre l’apéro le WE
  64. Visiter l’Algarve (fait)
  65. Aller faire du bateau mouche (fait)
  66. Bronzer en été (fait, merci l’Algarve et mes gélules ^^)
  67. Porter plus de jupes/robes
  68. Apprendre à faire des pointes (on oublie, j’ai arrêté la danse)
  69. Etre plus rigoureuse au boulot (fait !)
  70. M’inscrire au yoga
  71. Apprendre à faire le grand écart (on oublie !)
  72. Faire découvrir aux enfants les ramens
  73. Relire pendant les transports en commun
  74. Apprendre à me détendre
  75. Promener les chiens 20 min tous les matins (fait)
  76. Fêter mes 40 ans (que dalle !! Je ferai un truc pour mes 50 ans ^^)
  77. Changer mes tups en plastique contre des tups en verre (fait)
  78. Vendre les habits que l’on ne met plus (fait)
  79. Inviter plus d’amis à la maison (fait)
  80. Faire du vélo rail
  81. Faire un road trip jusqu’à Saint-Pétersbourg
  82. Aller faire mes courses au marché
  83. Partir aux sports d’hiver
  84. Aller voir un balai
  85. Aller voir un opéra
  86. Faire un hammam entre copines
  87. M’inscrire dans un club photo
  88. Avoir un bel appareil photo
  89. Arrêter le grignotage
  90. Arrêter d’être envieuse
  91. Garder le moral
  92. Aller chez le parodontiste
  93. Aller me faire poser une couronne
  94. Me faire percer les oreilles
  95. Faire une machine de teinture noire
  96. M’acheter de nouveaux jeans (fait)
  97. M’acheter de nouvelles Stan Smith (fait)
  98. Accepter mon corps
  99. Accepter ma vie
  100. Etre heureuse
  101. Garder le cap

Top départ : le 2 janvier 2019

Fin : le 7 janvier 2022

Y a plus qu’a !!

MAJ : le 7 octobre 2019. Certains projets vont être reportés, mais d’autres avancent à grand pas !!

giphy (1)

Faire peau neuve.  Oui mais quand ?

Je vis un moment difficile pour beaucoup de femmes, de couples…

Paradoxalement, peu de personnes comprennent mon chagrin.

J’ai perdu un bébé en devenir, et au vu de la précocité ou encore au fait que je sois déjà maman 3 fois, j’ai le sentiment que je ne devrai pas avoir le droit d’être malheureuse « Bah oui, t’as déjà des enfants. Imagine celles qui peuvent pas en avoir ! »

Ces remarques sont autant de claques en plein visage.

Voir un petit enfant est autant de coups de poignard dans mon coeur rempli de larmes.

Je sais que je dois faire face. 

Ça fait maintenant 2 mois que j’ai été hospitalisée pour le curetage et malgré toutes mes tentatives pour aller mieux comme me remettre à lire, refaire du sport.. . Rien n’y fait. Je reste comme une coquille vide…

Me sentir comme ça est extrement frustrant car je n’ai aucun contrôle et quoi que je fasses, je me retrouves confrontée à mes sentiments.

Je suis à un tournant de la vie où il me reste deux choix :

  1. Soit j’arrive à accepter le fait que ce bébé ne verra jamais le jour, et que notre famille ne s’agrandira plus.
  2. Soit j’arrive à dépasser mes peurs et retomber enceinte à nouveau.

C’est un choix extrêmement difficile et qui n’a pas de bonne réponse.

Je suis tellement terrorisée à l’idée de revivre une fausse couche !

L’attente, les faux espoir, la peur, le chagrin… 

Quand je me vois si mal, à la limite du zombie. Je m’efforce de cacher les sentiments ou plutôt de les refouler pour ne pas crier au monde ma peine, je me demande comment je vais de nouveau avancer sereinement…

Avoir un dernier enfant me complétait mais je ne pourrai pas supporter une autre perte !

Je l’avais imaginer tant de fois. Imaginer notre vie à 6, notre quotidien, nos vacances.. . La complicité qu’il y aurait eut entre chacun. Et tout est parti en fumée, comme dans un rêve qui tourne au cauchemar. 

Il va bien pourtant que j’aille de l’avant…!

Pourquoi je dois toujours avoir un projet en cours ?

projet-de-loi-el-khomri-et-si-les-cles-de-la-gestion-de-projet-et-de-la-conduite-du-changement-en-entreprise-avaient-ete-utilisees.jpg

Avoir un projet à court ou moyen terme, c’est ma came !

Je ne pourrai pas vivre comme ça, au jour le jour, sans avoir de but précis. Il faut absolument que je saches où je vais, ce que je vais faire et avec qui…

Bien évidemment, il y a des moments dans ma vie où je ne sais pas ce que je vais faire précisément, comme dans 15 jours, je ne sais absolument pas ce que je vais faire de mon WE, ou encore demain soir… Je n’ai pas besoin de tout régenter à la minute près ^^

Généralement, il me faut un projet global de vie perso, rien que pour moi, comme reprendre le sport, régime, apprendre quelque chose de précis (comme le portugais l’année dernière) et d’autres plus simples notamment des sorties, prévoir des WE ou encore mieux, prévoir les vacances d’été 😀

A la date d’aujourd’hui, j’ai déjà acheté nos billets d’avion pour les vacances d’août en solo avec les enfants (L’homme n’aura pas ses vacances au mois d’août cette année malheureusement) et même réserver un WE fin août pour partir quelques jours en famille…

Ma collègue me prend pour une dingue LOL, mais elle qui ne sait même pas où elle part 15 jours avant ses congés, perso, ça me rendrait folle !!

Je pense que je dois avoir un petit côté hyperactif, un cerveau qui a besoin de penser, réfléchir… Et puis, je trouve que c’est agréable d’avoir des mini dates butoirs dans l’année !

Là, ma date butoir à moi, c’est l’ascension parce que souvent on part en WE.

Bon, cette année, c’est mort vu qu’il va y avoir 2 jours fériés dans la même semaine, il est peu probable que mon boss me file un jour…

Mais ça ne m’empêche pas de déjà réfléchir à ce que l’on pourrait faire à ce moment là.

Idem pour notre retour de vacances en août, comme je ne veux pas que les enfants passent leur temps devant la TV ou les jeux vidéos, je vais prévoir un petit planning  !

Oulà, je commence à me faire peur…

J’ai l’impression de devenir comme Monica ^^

monica2.gif