Dans ton lit… ou plutôt dans le mien !

tumblr_mc4jrc5sBG1rcwssoo1_500Ma fille, cette casse-pied, ne veut absolument pas dormir seule dans son lit

J’avoue qu’au départ, m’endormir près était très agréable. Sentir sa chaleur, l’entendre respirer… Mais elle grandi et maintenant, on se prend plus des coups de pied qu’autre chose !

Tout a commencé au retour des vacances l’année dernière… C’est dire que le provisoire à fait plus que durer !!

Exit l’intimité ou les conversations sérieuses de couple. Ou alors, il faut attendre 22 heures voire d’avantage, que Mademoiselle s’endorme.

Et en sournois, quand elle roupille, l’homme ou moi même la remettons dans son lit.

Parfois, elle y passe la nuit entière et d’autres fois, elle se relève pour venir squatter le lit parental !

On a essayé plusieurs choses mais rien n’y fait… Dernière excuse en date, elle a peur de rester dans sa chambre toute seule (Pour mémoire, vous pouvez aller voir ce billet, histoire de voir la grandeur de la chambre).

J’avoue que je n’ai pas envie de batailler et entendre hurler quand j’ai fais ma journée de boulot, donc pour l’instant, on reste comme ça.

Il faudra quand même que l’on trouve une solution d’ici septembre car notre Ninouchette rentrera en maternelle

Publicités

L’objet du malin : la tétine

tc3a9tine

Spéciale dédicace aux parents qui galèrent avec cette saloperie de tétine.

Tétine, sucette, tototte. .. Elle a 1001 noms mais elle n’a qu’un seule visage : celui du diable !!

Vous pensez que je pars dans le dramatique mais pas du tout… Je suis surtout d une affreuse réalité concernant la bête.

La tétine et moi, c’est une longue histoire… Entre amour et haine, comme chaque histoire passionnée !

Totalement ignorés par mon numéro uno et par la ninouchette, elle a pourtant fait partie intégrante de la vie de mon deuz pendant les 4 premières années de sa vie.

4 années de galère, d’angoisse, de cache-cache

4 années à me demander pourquoi je lui avais donner cette satané tétine ??? Dans les moments où tu ne sais pas où elle est, je peux te dire que je me suis maudite plus d’une fois !

Mais si je lui ai proposé la tétine, c’était pour me dégager un peu de temps pour moi, pour pouvoir prendre une douche entre autres, car mon middle-child ne voulait rester qu’au sein… Imaginez ma déconvenue !!

Il a fallu trouver un substitut… Et comme c’était un braillard, ça évitait aussi qu’il pleure toute la journée (d’ailleurs, j’ai une copine qui appelle ça un « fermes ta gueule »… C’est un peu rude mais tellement vrai !!).

Ensuite, l’habitude a été prise et impossible de lui faire perdre

Je me souviens qu’aux alentours de 9-10 mois, je balançais une dizaine de tétines dans son lit, pour être sur qu’il en trouve au moins une dans la nuit… Histoire de ne pas être réveillée plusieurs fois par nuit pour cause de perte de tétine. Le plus efficace étant les tétines phosphorescentes !

Force est de constater que ça a marché mais que ça a également un coût… Surtout que les dents venant, elles finissaient par être coupées et donc inutilisables.

Vers 3 ans, j’ai commencé à lui dire qu’il fallait arrêter la tétine mais mon deuz s’en fichait comme de sa première couche… Il a même fait sa rentrée en maternelle avec :-/

Ce n’est que vers 4 ans que monsieur a consenti à bien vouloir la lâcher… Mais j’avais rusé !!

Je lui ai proposé de l’envoyer au Père Noël, pour qu’il puisse l’accrocher dans son sapin, en lui faisant voir une photo dans ce style (qui existe vraiment dans le Village du Père Noel en Haute-Savoie).

L'objet du malin : la tétine

L’idée a fait son chemin et un jour, il m’a dit qu’il était d’accord pour la donner au Père Noël.

Et depuis, il n’a plus jamais été question de tétine et n’en a jamais plus réclamé !

Si des parents ont déjà essayé cette histoire ou vont le faire, ça serait sympa de savoir comment ça s’est passé.

Bon courage quand même 🙂

Un tipi pour ma toute belle

Comme notre fille n’a pas une grande chambre (vous comprendrez pourquoi ici), le salon est plus ou moins sa salle de jeu.

Elle prend aussi plaisir à annexer la chambre de ses frères mais comme c’est une bonne mangeuse de légo, je ne suis pas très fan et eux non plus.

En cherchant une cabane sur le net, j’ai trouvé de magnifiques tipis dont celui-ci :

sans-titre

J’en suis littéralement tombée amoureuse mais comme je ne sais pas coudre (même un bouton, je suis nulle) j’ai laissé tomber l’idée de le faire moi-même (mais si vous êtes doué(e)s de vos mains, vous pouvez vous plaisir ).

Moi, je me suis contentée de l’acheter, tout fait (même les bâtons étaient livrés avec) sur Etsy dans la boutique HappyTipi.

tipi4

 

Dans ce tipi, tout est personnalisable ou presque… On peut même demander à ce que le nom de l’enfant soit inscrit sur le tipi. Perso, j’ai préféré qu’il soit à l’intérieur car au dessus de l’entrée, je trouve que ça fait niche (pour chien)…

Ce qui est bien aussi, c’est que les pieds du tipi ne sont pas accessibles, aucun risque d’échardes, ils sont à l’intérieur du tissu.

Manon, la créatrice, est une personne adorable qui pose 1001 questions pour être sûr que l’on se soit bien compris. Tout est fait à la main, dans son atelier, en Normandie. Et ça, je trouve que c’est tellement mieux qu’un truc acheté en supermarché made in China (j’ai rien contre la Chine en particulier mais autant faire travailler une petite entreprise locale).

Ca sent tellement l’amour et la personnalisation que quand on reçoit la bête, il y a une petite étiquette qui précise le nombre d’heures qu’elle a travaillé à sa réalisation… Et c’est assez impressionnant pour une profane comme moi (n’oubliez pas qu’un bouton à coudre me prend pas loin de 15 minutes…) !

tipi

A peine installé le charme a opéré sur ma petite ninouchette.

Depuis plusieurs mois maintenant, elle passe son temps dedans, à y cacher ses doudous dans les 2 grandes poches intérieures ou à s’y reposer.

Elle y invite aussi parfois ses grands frères pour jouer à la dinette…

tipi

Mais le charme fonctionne aussi sur les grands garçons…

Sur le vif, mon ainé qui squatte le tipi de sa sœur pour jouer à la DS 😀