Gâteau licorne

Il y a quelques jours, ma ninouche fêtait ses 8 ans. Déjà 8 ans qu’elle est dans notre vie notre petite princesse…

Et pour lui faire plaisir, je lui ai fais un super gâteau licorne d’anniversaire ^^ (qui a été réclamé à corps et à cris depuis plusieurs semaines !)

Ça n’a pas été simple de le faire de un, parce que je suis assez fatiguée en ce moment et que je m’emmêle les pédales et de deux, j’ai un peu foiré des trucs, mais je m’en suis bien sortie quand même…

J’ai donc choisi de prendre comme base un molly cake car il simple à faire, super moelleux et pas sec, avec une ganache au Kinder Schoko-Bons (demande expresse de ma ninouche), le tout recouvert d’un glaçage à la crème au beurre à la meringue suisse.

Vous êtes prêts ? Let’s go !!

Recette pour le molly cake au chocolat (pour un moule de 20 x 10) :

Ingrédients :

  • 3 œufs,
  • 250 g de sucre,
  • 220 g de farine,
  • 30 g de cacao non sucré,
  • 250 g de crème fraîche liquide,
  • 1 sachet de levure chimique (10g)

Préparation :

  1. Préchauffez le four à 160 °.
  2. Fouettez longuement les œufs et le sucre. Le mélange doit blanchir et doubler de volume. Il faut compter environ 10 minutes.
  3. Tamisez la farine, la levure et le cacao et incorporez le tout au mélange précédent.
  4. Montez la crème en chantilly et ajoutez la à votre pâte. Avec délicatesse, incorporez la chantilly un peu à la façon d’une génoise, ça évitera que la gâteau ne soit tout plat.
  5. Enfournez environ 50 min. Surveillez bien la cuisson, le couteau doit ressortir sec.
  6. Laissez refroidir et démoulez sur une grille. Comme moule, j’ai choisi un moule à charnière.

Recette pour la ganache Kinder Schobo-Bons :

Le plus dur dans cette recette, c’est de ne pas manger les ingrédients ^^

Ingrédients :

  • 530 g de Kinder Schoko-Bons,
  • 220 g de crème liquide,
  • 50 g de beurre demi-sel.

Préparation :

  1. Coupez les Kinder Schoko-Bons en deux pour faciliter leur fonte.
  2. Dans une casserole, faites bouillir votre crème liquide (prenez là assez, grande, je me suis retrouvée à galérer en en choisissant une trop petite…)
  3. Abaissez le feu à chaleur douce, et ajoutez les Kinder Schoko-Bons. Mélangez jusqu’à ce que le tout le chocolat soit fondu. Il ne restera que les petits morceaux de noisettes.
  4. Enlevez la casserole du feu et incorporez le beurre demi-sel.
  5. Pour l’aider à refroidir, versez la ganache dans un saladier. Filmez au contact et mettez là au frigo pendant 24 h.
Ganache aux Kinder Schoko-Bons

La gâteau et la ganache se font généralement J-1 voire même J-2 avant de monter et décorer le molly cake. Celu-ci sera plus facile un découper car « moins frais » et la ganache aura bien prise au frais.

Dernière étape : le glaçage. Il faut dire que c’est lui qui m’a donné le plus de mal, car je n’en avais jamais fait de ma vie… Qu’est ce qu’on ne fera pas pour ma fille ♥♥


Recette de la crème au beurre à la meringue suisse :

Ingrédients :

  • 3 blancs d’œuf,
  • 200 g de sucre,
  • 200 g de beurre doux pommade.

Préparation :

  1. Placez votre cuve si vous avez un robot pâtissier ou votre saladier au bain-marie.
  2. Versez-y les blancs d’œuf et le sucre et fouettez jusqu’à atteindre une température de 50 °. La meringue suisse doit se faire chauffer quand on la monte. Si vous n’avez pas de thermomètre comme moi, il faut que le sucre ait complètement fondu.
  3. Sortez la préparation et continuez à fouetter jusqu’à refroidissement.
  4. Incorporez le beurre pommade petit à petit (ça prend environ 5 min), en fouettant à moyenne vitesse.
  5. Fouettez encore 2 min environ et la préparation va devenir lisse et onctueuse. Attention à ne pas fouetter trop longtemps car la crème au beurre va grainer…

Et c’est ce qui m’est arrivé… J’ai eu envie de pleurer… J’ai donc traîné mes guêtres sur le net pour trouver une solution afin rattraper tout ça car je n’avais ni le temps, ni les ingrédients pour recommencer.

Pour rattraper une crème au beurre qui a grainé : il faut mettre la préparation dans une casserole à feu doux (ouais, à moi aussi ça m’a parut bizarre) et ajouter 1 ou 2 CS de maïzena. Miracle, la crème redevient onctueuse et super lisse !!


Et maintenant, le MONTAGE ^^

1ère étape : il faut couper le molly cake en 3 parts égales, bien droite. Je n’avais pas de guide et je l’ai un peu fais à la one again et ça a marché. Mais pour un résultat nikel, un guide est bien utile.

2ème étape : il faut garnir les couches de ganache. Le mieux étant de la sortir quelques minutes avant de l’étaler sinon, elle est un peu trop dur à travailler. A la fin, la ganache avait tendance à se faire la malle à cause de la chaleur ambiante. Donc avant d’attaquer le glaçage, un petit tour de 15 min au frigo a été indispensable.

3ème étape : faire une première couche de glaçage avec la crème au beurre. On a pas besoin qu’elle soit parfaite. Une fois terminée, un nouveau petit tour au frigo de 15 min pour que le glaçage se fixe. Faire ensuite une seconde couche, plus « propre » et bien lisse.

4ème étape : la déco ^^ la corne, les oreilles et les yeux ont été achetés ensemble sur amazon, il y en a des tas. Pour le reste, je me suis lâchée sur la poche à douille et les petites décorations…

J’avoue que ce n’est pas un gâteau que je referai tous les WE, quant je vois le temps passé mais voir ma fille avec ses yeux brillants quand elle a vu son gâteau, ça n’a clairement pas de prix !!

Défi : 1 mois sans manger de sucre raffiné

Je pense que c’est le défi le plus dur de ma vie. Sérieusement !

On sait très bien que le sucre est un poison, qu’il entretient certains cancers et qu’il est aussi puissant que n’importe quelle drogue…

C’en est même assez flippant parce finalement, il y a du sucre partout, même dans des trucs où il ne devrait pas y en avoir (merci les industriels. On vous voit nous vendre de la merde !!).

Hormis le fait que le sucre peut provoquer des addictions, cancer et autres joyeusetés, ça peut provoquer aussi des calculs. Chose que je ne savais pas mais que j’ai expérimenté par crises ces derniers mois.

Moi qui suis bec sucré, qui adore grignoter des gaufres liégeoises au chocolat en matant Netflix, il va falloir que je m’en passe, au risque de me payer une nouvelle crise incessamment ou peu, car je commence à sentir que ça me picote !

Voilà donc mon point de départ pour tenter d’arrêt de manger du sucre. Déjà parce que ça faire un grand bien à mon corps de ne plus être shooté à cette cochonnerie, et ensuite, parce que ça aussi me sevrer psychologiquement car j’ai tendance à me réfugier dans le sucre quand je suis contrariée ou stressée.

L’être humain est bizarre, je sais.

Je vais donc commencer mon défi le 2 août et essayer de m’y tenir et ne pas craquer.

Pour pas le 1er août ? Parce que c’est mon anniversaire et que je ne veux surtout pas rater ma tarte aux fraises d’anniversaire, tradition oblige ^^

Je vais profiter de ce mois de vacances pour lâcher prise, travailler sur moi (avec les événements difficiles de cette année, ça me fera le plus grand bien) et profiter de mon mari et de mes enfants.

Je ferai des petites updates de temps en temps sur insta, histoire de garder la motivation.

On prépare la rentrée…

Je sais, je sais, on est à peine fin juillet que je vous parle déjà de la rentrée. Mais je suis comme ça moi, en septembre, je pense déjà à Noël ^^

Mais mine de rien, si on a envie d’être tranquille et de ne pas se frotter aux hordes de furies hystériques dans les rayons fin août ou pire, la première semaine de la rentrée, il faut bien s’organiser !

Pour éviter tout arrachage de cheveux et autres prises de têtes sympathiques en rentrant des vacances, j’ai décidé de tout faire AVANT de partir en vacances.

Comme ça, c’est plié, et pas d’angoisse !!

Pour les fringues, je vais généralement chez Primark, où j’ai été surprise de la qualité de certains t-shirts ou même sweats, qui pour certains ont fait des années sans souci. Par contre, pour les culottes, passez votre chemin. Tous les élastiques pètent en quelques lavages…

C&A et H&M sont pas mal non plus, sauf si H&M, on fait une overdose de paillettes et de licornes…

Pour finir, j’achète aussi chez Auchan. Leur marque est bien, un bon rapport qualité/prix et avec des modèles sympas.

La seule chose que je pourrai reprocher à toutes ces enseignes, c’est le non choix pour les gars. Pour les nanas, y a tout ce que tu veux, et même ce que tu ne veux pas… Mais alors quand tu as un garçon, c’est du basic et rien d’autre. Je trouve ça dommage que les marques soient globalement plus axés sur les petites filles…

Mais acheter des vêtements n’est pas vraiment le problème principal et le plus épuisant de la rentrée… Le pire, c’est la LISTE de ces p***** de fournitures scolaires (Oups, pardon, je suis grossière^^).

Les profs demandent souvent des trucs qu’on ne trouve pas en rayon ou alors demandent 5 cahiers et à la fin de l’année, seuls 2 ont été utilisés… Il doit y avoir une petite vengeance là dessous pour que ça ne soit pas simple ^^

J’ai donc décidé cette année de ne pas me prendre la tête, je vais tout commander sur le site de scoleo.

C’est un site marchand qui permet de commander toutes les fournitures scolaires, ainsi que les cartables, trousse calculette… Imagines le gain de temps de ouf, et d’énergie à ne pas m’énerver que je vais gagner !

Comme c’est une plateforme de services mutualisés, les prix sont un peu moins chers, ce qui n’est pas négligeable, surtout par les temps qui courent…

Et en plus, c’est livré directement à la maison, alors franchement, je ne vois pas pourquoi je m’en priverai.

Je vais donc partir en vacances tranquille, sans stress pour la rentrée… Même si je sais que certains profs vont (encore) demander des fournitures à la dernière minute…

Cupcakes du 14 juillet ☆:-)

Cette année, covid oblige, le feu d’artifice de notre ville a été annulé…

Tant pis, je me suis rabattue sur des cupcackes festifs, façon 14 juillet ^^

Je ne manie pas super bien la poche à douille, car je ne l’utilise pas souvent. Pourtant, il y a tellement de belles choses à faire… et à manger 😀

J’ai donc fait des cupackes red velvet (un souvenir de notre gâteau de mariage) et un glaçage cream cheese. Moi qui suis fan du cheesecake, c’était parfait.

J’aurai pu les faire à la crème au beurre, mais je trouve que c’est un peu trop riche pour moi.

Voici donc la recette 🙂

Ingrédients :

Pour les cupcakes (quantité 6) :

  • 175 g de farine,
  • 150 g de sucre,
  • 1 cc de cacao amer,
  • 1/2 sachet de levure,
  • 1 yaourt nature,
  • 1 œuf,
  • 12 cl d’huile d’olive (vous ne la sentirez pas après cuisson),
  • 1/2 cc de vinaigre blanc,
  • 1 cc d’extrait de vanille,
  • 1/2 cc de colorant alimentaire rouge,
  • 1 pincée de sel.
  1. Préchauffez le four à 180°.
  2. Dans un bol, mélangez tous les ingrédients secs : farine, sucre, levure, sel et colorant (si en poudre. S’il est liquide ou en gel, il faudra le mélanger avec les ingrédients humides. Dans un autre bol, mélangez le yaourt, l’œuf, l’huile d’olive, le vinaigre et l’extrait de vanille.
  3. Faites un puits dans les ingrédients secs pour y mettre le mélange humide. Bien mélangez pour obtenir une pâte lisse et sans grumeaux.
  4. Remplissez au 2/3 les caissettes de la préparation et enfournez pendant 20 min. Pour vérifier la cuisson, piquez un cure-dent au centre du cupcake, celui-ci doit ressortir sec. Laissez refroidir complètement sur une grille.

Pour le glaçage au cream cheese :

  • 112 g du cream cheese à température ambiante (j’ai choisi du Philadelphia),
  • 57 g de beurre à température ambiante,
  • 100 g de sucre glace,
  • 1/2 cc d’extrait de vanille,
  • Colorants rouge et bleu.
  1. Au robot, battez le cream cheese, le beurre ainsi que l’extrait de vanille.
  2. Une fois le mélange crémeux, ajoutez petit à petit le sucre glace.
  3. Séparez en 3 parts égales le mélange et ajoutez le colorant rouge pour l’un et bleu pour l’autre. Le dernier reste blanc.
  4. Mettez le mélange dans 3 poches, puis mettre ces 3 poches dans une autre poche où vous aurez mis la douille désirée. Il ne reste plus qu’ à pocher les cupcakes selon votre envie ^^

Ma routine skincare du matin

Chaque matin, je m’applique consciencieusement à ma petite routine beauté pour reprendre forme humaine.

Et oui, à 40 ans, on est plus aussi fraîche à 20 ans le matin, et il en faut un peu plus pour se défriper ^^

Je suis une adepte du layering ou in french, le millefeuilles.

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas, c’est une technique japonaise qui consiste à superposer sur son visage, matin et soir, différentes strates de soins selon un certain ordre.

La méthode (cf. Wikipédia) :

Le double nettoyage correspond aux deux premières étapes. Sans ce nettoyage l’épiderme n’est pas prêt à recevoir les actifs des soins hydratants qui sont les autres étapes du rituel en six étapes :

  • le premier nettoyage a pour mission d’enlever les corps gras du visage à l’aide d’une huile démaquillante ;
  • le savon complète le premier nettoyage en éliminant le surplus d’huile ainsi que les impuretés liées à la pollution ;
  • la lotion intervient pour parfaire le démaquillage et éliminer les dernières traces de calcaire qui se sont déposées durant la phase de nettoyage ;
  • s’ensuit l’application d’un sérum, puis d’une crème de jour ou de nuit qui complétera l’effet du sérum et protégera la peau des agressions extérieures.
  • la journée, l’application d’une crème solaire visage complète le rituel pour protéger la peau des rayons UVA/UVB et prévenir le vieillissement cutané comme les taches.

Voilà grosso modo la technique. Perso, je l’ai un peu adapté à ma sauce.

Je juge qu’il n’est pas nécessaire de nettoyer ma peau le matin, puisque elle a été nettoyée la veille au soir, que je ne transpire par comme une dingue en dormant et que ma peau n’est pas grasse.

En général, je commence par me réveiller avec de l’Eau Thermale Avène. Ayant la peau sensible et qui a tendance à devenir rouge quand elle n’est pas contente, l’eau d’Avène l’apaise et lui fait du bien.

Je m’en prends plein la poire, et ça me sort doucement du coma ! Je laisse poser l’eau quelques minutes sans la faire sécher et je tapote mon visage avec une serviette sèche.

J’applique ensuite mon sérum repulpant à l’acide hyaluronique sur peau humide, pour hydrater ma peau. Le faire sur une peau humide permet aux principes actifs de mieux pénétrer.

Je mets ensuite un second sérum au venin de serpent pour son action anti âge. C’est le sérum Biotox de Biomed. Je ne connaissais pas la marque avant de l’acheter sur le site de Beauté Privée.

C’est une marque allemande qui mérite d’être connue car elle est clean et crueltyfree ! Tout sur la marque ici.

Viens ensuite la crème pour le contour des yeux. Pour l’instant, je suis sur la marque Uriage. Il fait bien son job néanmoins, quand il fait vraiment froid, un contour des yeux un peu plus riche me serait nécessaire.

Je termine par la crème de jour Biomed au venin de serpent, qui complète le sérum que j’ai utilité juste avant. Au départ, j’ai eu du mal avec l’odeur car ça sent le médicament… Pas très flatteur au premier abord, mais la crème pénètre bien la peau, qui est souple et non grasse après application.

Je passe ensuite au maquillage, si j’en ai envie ^^ , aucun de ces produits ne pluchent et c’est un bon point !

Quiche lorraine sans pâte WW

Cette recette de quiche sans pâte est super bonne et pourtant, je suis une gourmande et les trucs « light » ne m’emballent généralement pas ^^

Elle est assez simple à faire et se congèle très bien. Il suffit juste de la laisser décongeler tranquillement au frigo.

Vous êtes prêt ? C’est parti :

Ingrédients :

  • 4 oeufs,
  • 1 CS de lait écrémé en poudre (perso, je ne l’ai pas mis),
  • Noix de muscade,
  • 80 g de farine,
  • 400 ml de lait écrémé,
  • 60 g de gruyère râpé,
  • 100 g de jambon dégraissé et découenné,
  • Sel et poivre.

Préparation :

1. Préchauffer le four à 180°C (th.6). Battre les œufs en omelette avec le lait en poudre, saler, poivrer et ajouter la muscade.

2. Verser la farine dans un saladier. Creuser un puits, ajouter la préparation aux œufs et mélanger en délayant peu à peu avec le lait. Incorporer le fromage râpé et le jambon. Bien mélanger.

3. Verser la préparation dans un moule en silicone (j’ai pris un moule à gâteau). Enfourner pour 25 à 30 minutes, à mi-hauteur.

Bon appétit !

Menu de juin 2020 #13

Voici les menus pour le mois de juin. J’avoue que ce mois a été difficile niveau organisation… Moitié télétravail, moitié maison avec les gosses qui ont aussi repris à mi temps puis à plein temps, j’étais complètement à l’ouest ^^

Comme d’habitude, j’espèce que ces menus vous aideront dans votre organisation et vous donnerons des idées.

Bon appétit ! 🙂

Lundi 1er juin :

Midi : Croque-Monsieur courgette/chèvre – Soir : Haricots verts bolognaises

Mardi 2 juin :

Soir : Tajine de poulet aux courgettes

Mercredi 3 juin :

Soir : Curry de dinde à la carotte

Jeudi 4 juin :

Soir : Poisson en robe de courgette

Vendredi 5 juin :

Soir : Curry thaï de poisson au lait de coco

Samedi 6 juin :

Midi : Quiche lorraine sans pate – Soir : Gratin de pates.

Dimanche 7 juin :

Midi : Sushis – Soir : Wok de nouilles et dès d’omelette

Lundi 8 juin :

Soir : Reste gratin de pates + steack

Mardi 9 juin :

Midi : Burger maison + frites au four

Mercredi 10 juin :

Soir : Steack et palets de légumes

Jeudi 11 juin :

Midi : Cordon bleu et kidsmile – Soir : Poulet sauté aux haricots verts

Vendredi 12 juin :

Soir : Curry thaï de poisson au lait de coco

Samedi 13 juin :

Midi : Pâtes à la carbonara – Soir : Bœuf sauté aux brocolis + riz basmati

Dimanche 14 juin :

Midi : Carri de poisson + riz – Soir : Steak + frites

Lundi 15 juin :

Soir : Gratin de carottes à la semoule et au cumin

Mardi 16 juin :

Soir : Escalope de dinde aux petits légumes

Mercredi 17 juin :

Soir : Croque-Monsieur

Jeudi 18 juin :

Soir : Haricots verts bolognaises

Vendredi 19 juin :

Soir : Escalopé panée et palets de légumes

Samedi 20 juin :

Midi : Clafouti de haricots verts – Soir : Purée jambon

Dimanche 21 juin :

Midi : Curry de choux fleurs/brocoli + riz – Soir : Steak + petits pois

Lundi 22 juin :

Soir : Tajine de poulet aux courgettes

Mardi 23 juin :

Soir : Hot dog + frites

Mercredi 24 juin :

Soir : Quiche lorraine sans pâte

Jeudi 25 juin :

Soir : Escalope + gratin de courgettes à la cancoillotte

Vendredi 26 juin :

Soir : Steak grillé et PDT au four

Samedi 27 juin :

Midi : Foie grillé et purée de carotte au cumin – Soir : Pizza

Dimanche 28 juin :

Midi : Curry de poulet au quinoa – Soir : Haricots verts carbonara

Lundi 29 juin :

Soir : Wok de nouilles et dès d’omelette

Mardi 30 juin :

Soir : Gratin de pâtes à la béchamel et bacon

Les allergies…

Arf, les allergies… Je crois que je pourrai m’en plaindre pendant des heures si je le voulais.

Et encore, je pense que justement, même si c’est désagréable et parfois douloureux, j’estime avoir de la chance car ce sont des allergies bénignes par rapport à d’autres.

Avant l’age adulte, RAS, rien à signaler en ce qui concerne les allergies, je pouvais manger et respirer ce que je voulais.

Après ma première grossesse, je me suis rendue compte que je ne supportais plus de manger du poivron… Mais j’ai mis des années à comprendre que c’était ça qui me donnait des maux de ventre à me tordre de douleurs pendant des heures.

Et encore quelques année supplémentaires pour comprendre aussi que le paprika me faisait le même effet… Forcément, la paprika est de la poudre de poivrons séchés… La gourdasse ^^

A ce stade, je dois environ 35 ans, soit presque 10 ans à flipper de manger quelque chose qui contiendrait du poivron et/ou du paprika. Depuis, j’épluche donc les étiquettes des aliments que je suis susceptible d’acheter. Idem au restaurant, je suis obligée de demander au serveur si la sauce contient un de ces ingrédients… (Et certains serveurs parfois disent non et 15 min après ingestion, je fais qu’il a menti !!).

J’ai toujours le droit à une tête étonnée, car ce n’est pas quelque chose de courant a priori !

A l’aube de la quarantaine, une nouvelle allergie est survenue et bien plus emmerdante (il faut appeler un chat, un chat) que 2 ingrédients faciles à éliminer : l’allergie aux sulfites.

J’ai découvert que cette saloperie se trouvait dans énormément d’aliments et également dans certains médicaments.

Je me suis d’ailleurs retrouvée aux urgences à cause d’un médicament contenant des sulfites… J’avais l’impression d’avoir des braises dans l’estomac. J’avais du mal à manger et j’ai dû me nourrir de pain et d’eau pendant plusieurs jours car rien ne passait.

Comment je me suis rendue compte que c’était les sulfites ? Au départ, je pensais être allergique aux crevettes. J’avais acheté des crevettes sous vide et je m’étais retrouvée pliée en deux 15 min après en avoir mangé… J’étais quand même étonnée (et dégoûtée) car je mange des crevettes depuis mon enfance et il ne s’étais jamais rien passé.

Du coup, je n’ai plus voulu manger de crevettes pendant longtemps… Moi qui adore ça, c’était vraiment ballot !!

Et puis, au détour d’un sandwich tartiné à la savora, j’ai compris ma douleur… La même que pour le poivron et que pour les crevettes… J’ai jeté un œil à la composition et j’ai lu « Sulfites » et là, j’ai compris.

Ce n’était pas aux crevettes que j’étais allergique mais à ses conservateurs !!

J’ai fini par comprendre pourquoi certaines choses toutes prêtes me faisaient mal au bide, c’était à cause de ça ! Il faut donc maintenant que je lise chaque composition pour savoir si je peux manger ce que je veux acheter ou non.

Et méfiance avec les produits qu’on a l’habitude d’utiliser : parfois, les fabricants changent leur recette en cours de route et me voilà avec un mal de bide carabiné…(Comme par exemple, le hachis parmentier de chez Bolino… )

Mais c’est sans compter mon allergie aux graminées qui cette année, me fait ressembler à un lapin qui aurait chopé la myxomatose (les yeux qui grattent, pleurent, éternuements et tutti quanti…), les acariens, la poussière, la cortisone…

J’ai développé ça en vieillissant… Sympa la prédisposition génétique… Je m’en serai allègrement passée, surtout pour les médicaments, va soigner une allergie quand tu ne supportes pas la cortisone toi… Le gag !

Certaines allergies, notamment celle aux sulfites, est difficilement repérable car il y en a partout et on ne s’en rend pas forcément compte. Il m’a fallut des années pour faire le rapprochement et comprendre que c’était bien ça qui me rendait malade.

Malgré tout, je ne m’en sors pas trop mal. Je regarde les étiquettes, je me lave les yeux à la période des graminées et globalement, ma vie ne craint rien.

J’ai une grande pensée à toutes les personnes multi allergiques, celles dont l’allergie peut être fatale parce que moi au pire, je n’aurai mal que quelques heures, je serai ensuite fatiguée et la vie continuera.

Si vous avez le moindre doute, pratiquez l’éviction (c’est comme ça que j’ai trouvé) et surtout, parlez-en à votre médecin 😉

Ma semaine en image #23

Que cette semaine est longue… J’ai l’impression que chaque jour est une semaine !!

Bosser m’ennuie, m’ennuyer m’ennuie… Je ne suis motivée par rien, je ne pense qu’à une chose : les VACANCES !!

J’ai encore un bon mois avant d’y être pour de bon… Je me dis que je tiens le bon bout, surtout que les gosses terminent leur année dans 1 semaine !! Le bonheur… Parce que même sortie du confinement, il fallait quand même vérifier les leçons et les devoirs… J’ai cru devenir dingue plus d’une fois !! Plus qu’une semaine à tenir…

J’espère que le mois de juillet ne sera pas trop hard, il y a des années, on bosse comme des esclaves pour que les dossiers soient bouclés.

Et puis franchement, cette chaleur de dingue d’un coup comme ça, ça n’aide pas non plus… On est vidé de notre énergie (moi en tout cas ^^).

Je vais profiter de ce petit WE pour recharger les batteries, profiter de ma famille en faisait une petite sortie samedi après-midi (en espérant qu’il ne pleuve pas…) et en glandouillant le reste du temps ^^

Sur ce,