Famille nombreuse recherche appartement

Depuis plusieurs semaines, je suis méchamment à la recherche d’un appart plus grand (je vous en avais déjà parlé
Ce qui m’a décidé, c’est la réponse du service logement où se trouve notre dossier qui m’a gentiment dit qu’il y avait des gens bien plus dans la merde que nous et que nous, même si on ne pouvait pas prendre un appart à la taille de notre famille (souvenez-vous, je vis en très proche banlieue parisienne) et bah, on pouvait quand même louer quelque chose parce que nous, on travaille…
La moutarde m’est donc montée au nez et j’ai décidée de prendre le taureau par les cornes.
Donc, entre les apparts déjà loués quand t’appelle, les bouiboui, les trop chers et les baignoires-sabots (c’est horrible ce truc, je me demande bien qui et pourquoi a inventé ça !).Samedi dernier, on a visité un chouette appartement. Avec Monsieur EthMa, on est tombé sous le charme !!

Ce n’est pas un T4 mais il y a quand même de coin faire un coin douillet pour notre petit fille.

C’est un bel appartement lumineux, avec du parquet, des moulures et des vieilles cheminées. La salle de bains est digne de ce nom, avec une vraie baignoire (enfin !). Petit luxe parisien, il y a même une cave.

Autre point hyper méga important, la distance entre l’appart et la crèche et là, youhouuu, 5 minutes en bus. Bus qui se trouve quasiment au pied de l’immeuble. Comme les écoles maternelles et primaires d’ailleurs.

En un mot comme en cent : il est PARFAIT.

Je m’excite, je m’emballe mais on a pas encore reçu la réponse de l’agence… Aujourd’hui ou demain.

J’ai hâte, j’ai hâte… Ensuite, il faudra faire les cartons et là, je pense que ça va moins rigoler, surtout chez mes garçons (ici, il faut entendre un petit rire diabolique).

Je vais en profiter pour trier et jeter toutes les cochonneries qu’ils entassent et qu’ils planquent quand je fais une expédition punitive dans leur piaule… Petits malins !

Croisez les doigts pour moi, plein d’ondes positives, cet appart, JE LE VEUX !!!

Oups, mon proprio vends son appart !

On a eu la nouvelle officieusement en début d’année… Ça commençait bien tiens.
Quelques mois après, on a reçu la lettre recommandée nous annonçant gentiment que nous devons partir au plus tard, mi janvier 2014… On a toujours la solution d’acheter mais là, faut pas être dingue parce que : de 1. on a pas du tout les moyens d’acheter un appartement, de 2. c’est bien trop petit pour nous (il faut savoir que l’on est tout de même 5 à vivre dans notre 3 pièces rikiki parisien) et de 3. depuis que j’ai appris la nouvelle, cet appart me sort par les trous de nez !!
On a j’ai vaguement cherché un appart, un 3-4 pièces tant qu’à faire, dans notre coin et là, j’ai cru que j’allais m’étouffer avec ma propre langue ! Les prix sont exorbitants !!! Mais qui peut louer un 4 pièces sur Panam, à moins d’avoir vendu un rein en guise de caution ?
Comme nous sommes dans la petit couronne (nous ne vivons pas dans Paris même, on a pas assez de fric pour ça), j’ai regarde un peu les loyers en s’éloignant un peu… Alors oui, y a du mieux mais comment dire… C’est la merde pour les transports ! Je ne me vois pas faire 1h de route matin et soir tous les jours, toute l’année… Dans ce cas, je retourne dans ma cambrousse à 45 minutes de Gare du Nord et j’aurais une belle maison, avec du vert partout et du silence !
Malgré tout ça, il nous reste encore une option : faire une demande de HLM (je t’entends ricaner, c’est pas bien !).
Dossier déposé dans le mois de l’annonce officieuse dans notre mairie. Après 2 rendez-vous avec le Maire et son adjoint, le couperet tombe : même en urgence (car oui, notre cas est urgent et même plus d’ici 1 mois), il n’y a pas d’appart disponible pour notre grande famille dans notre commune (on a pas pourtant pas 5/6 gamins mais bon…).
On arrive miraculeusement à avoir notre dossier étudié dans une autre ville (celle où travaille Monsieur EthMa). Il passe en commission cette semaine, je peux dire que je suis tendue comme un string depuis que je le sais (soit une bonne quinzaine de jours, désolé pour ceux qui vivent à mes côtés. Merci de me supporter. Je vous aime).
Verdict d’ici la fin de cette semaine.