L’échelle Grökonar

L'échelle Grökonar Aujourd’hui, je vais un peu vous parler des connards et de leur classification, mais ça, vous l’aviez déjà plus ou moins compris rien qu’au titre.

Je suis un peu sur les nerfs car j’ai appris il y a quelques semaines déjà, que le mec de ma meilleure amie (que je connais depuis le collège, ça fait 20 ans), l’a plaqué pour refaire sa vie avec une nénette rencontrée en vacances.

Soit, pourquoi pas mais il plaque également sa petite fille de 6 ans, qui ne comprend pas  pourquoi papa préfère cette fille à elle…

Ce mec là, on peut le qualifier de « connard suprême » parce que dans le genre, y a quand même pas pire (on peut aussi mettre dans cette catégorie ceux qui ont une double vie et/ou qui parte acheter des clopes et qui ne revienne plus jamais [liste non exhaustive]).

Ceux là, c’est du bien lourd !

Voilà aussi son acolyte, le » gros connard« . Celui là, il est très con mais pas encore au point de non retour. On va dire qu’il est sur la brèche !

Celui là, il utilise votre CB pour des achats perso et vous laisse en galère pour faire les courses du mois, avec les gosses, et sous la pluie !! J’allais oublier, celui-là oublie aussi votre anniversaire.

Viens ensuite le « connard » de base.

Couvé par maman, il est égoïste et immature et ne comprend pas forcément pourquoi ça ne va pas dans son couple. Par contre, ça marche d’enfer avec ses potes… Je le qualifierai également d’ado attardé, mais c’est un avis très personnel. En gros, il se laisse vivre !

On passe ensuite au « connard intermédiaire« .

Lui, il est un poil en dessous du « connard » de base. Je dirai qu’il est pareil mais en moins pire

Viens alors le « connard moyen« .

Je dirais que celui là à tendance à laisser trainer ses affaires dans tout l’appart mais qu’il est quand même de bonne volonté pour aider (mais il sait pas comment faire, faut tout lui dire). Il s’occupe des enfants et de sa petite femme.

En gros, il met la main à la pâte mais doit quand même être guidé sinon, c’est le bordel !!

Et pour finir, il y a le « petit connard« . Une tendance à oublier le rabattre la lunette des toilettes…

J’avoue qu’il n’est pas loin de « l’homme parfait« , qui n’existe pas, bien entendu 😉

A nous de nous débrouiller, d’esquiver les hights level mais attention, un « petit connard » peut un jour se transformer en « connard suprême » et vice-versa (quoique dans l’autre sens, j’y crois moins…).

Rien n’est jamais figé. Et puis, on est toujours le connard d’un autre…

Cette échelle fonctionne également pour les femmes, personne n’est à l’abri !

Edit : ce n’est bien sûr qu’un avis strictement personnel. Chacun et chacune à sa propre tolérance et sa propre échelle.

Et si on inversait les rôles ??

966524_10153826324955247_2119421380_o

Inverser les rôles ??!

Je ne suis pas sûr qu’il tiendrait la route nos hommes…

Enfin, certains surement, d’autres seraient totalement dépassés en 30 secondes chrono !

Quand je laisse l’homme seul avec notre marmaille, il s’en sort relativement bien. Surtout parce que ça ne dure pas plus d’une après-midi.

Mais quand je l’ai laissé 5 jours seul, avec nos 3 charmants bambins de 10 ans, 5 ans et 10 mois, il a réellement compris ce qu’était ma vie

Ces 5 jours ont été les plus merveilleux de toute ma vie (c’était une question de survie, j’étais à 2 doigts du burn-out maternel), et même si mes enfants m’ont manqué (un peu), j’étais très heureuse d’être enfin moi et pas la mère de…

Je ne sais pas si tous les mecs tiendraient le coup, surtout quand on voit les journées de dingue qu’a une mère de famille qui bosse à l’extérieur !!

Déjà quand on est maman au foyer (fait pendant 3 x 18 mois) on n’arrête pas mais quand on bosse, c’est carrément épuisant.

Je me souviens d’un phrase que ma belle-sœur (sans enfant) m’avait dit un jour, quand je lui disais ce qui me restait à faire après le boulot : « Mais t’es une esclaaaaaaave !!!!  »

Heu, oui, c’est à peu près ça !!

Un mec, quand il a fini de bosser, il rentre chez lui, il glande sur le canapé et c’est tout (enfin pour le mien) !

Il a bien 2 ou 3 initiatives mais franchement, je ne vois pas trop la différence...

Naaan, les mecs sont trop chochottes en fait pour cumuler 3 journées en une !

 

Pour preuve, quand je suis revenue de mon très long week-end (remplie de coups de soleil – on rigole pas !), j’ai découvert ma fille dans un état lamentable, avec des fringues toutes crados. Idem pour mes ainés, dont les dents et le cheveux n’avaient pas été brossés pendant ce temps là (beurk ).

Gestion de l’hygiène des enfants : 0

Pendant le retour à la maison, on a beaucoup, beaucoup parler avec mes grands. Et j’ai découvert qu’ils avaient mangé Mac Do, grec & cie pendant presque 5 jours… Heureusement que j’avais préparé des purées pour ma dernière…

Gestion de l’équilibre alimentaire : 0

Et à la maison, euh, comment dire… La chambre des gosses était apocalyptique… Le frigo ressemblait au désert de Gobi et la cuisine était envahie de sacs poubelles pas descendues …

Gestion du ménage : 0

Alors oui, si on fait le bilan, il a été plus que naze mais il faut reconnaitre que je suis partie, j’avais 3 enfants et quand je suis revenue, j’en avais encore 3 😀

Et entiers !! Je pense que pour le coup, c’est ce qui compte !

Mais globalement, les nanas (pour la plupart, y a aussi des boulets dans cette catégorie là) s’en sortent quand même vachement mieux !

On est quand même plus facilement multitâches qu’eux… Est ce que c’est génétique ou bien est ce qu’on a appris à le devenir ??

Mystère.

Et non, ce billet n’est pas sexiste… Juste réaliste ! 😆

L’homme et sa patte folle

 

sans-titre

 

Je me moque un peu parce que l’homme est un peu un habitué de la foulure et ce, depuis des années !

Il s’est juste foulé la cheville de façon très conne, comme à peu près comme à chaque fois que l’on se fait mal d’ailleurs !

Mais je trouve que lui, c’est un peu plus que les autres… Bah oui, se tordre le pied en voulant nettoyer son pare brise, franchement, moi ça me fait rire.

Du coup, l’éclopé doit rester à la maison pendant quelques jours, le temps que ça dégonfle, qu’il ait moins mal pour marcher, toussa..

Et comme le dit si bien Florence Foresti « Un homme, quand c’est malade, ça croit que ça va mourir ! »

Force est de constater que ce n’est pas faux…

De toute façon, j’ai beaucoup de mal à supporter les gens malades. C’est horrible à dire mais c’est vrai.

A moins d’être terrassé par 40° de fièvre et d’être KO, j’ai horreur d’entendre les plaintes, gémissements et autre miasmes venus d’ailleurs… Ca me dégoute à un point…

Mon cerveau fait quand même une abstraction pour mes enfants.

Heureusement j’ai envie de dire. Heureusement aussi qu’ils sont très rarement malades !!!

Beaucoup moins que leur père qui passe son temps à geindre et pleurnicher qu’il a mal, qu’il a froid, qu’il a faim (tiens, t’es plus malade)…

Le bon indicateur de maladie : la playstation !!

S’il y joue jusqu’à 2 heures du mat, c’est qu’il en rajoute…!

Pour le coup, il a pas été trop chiant. Il pu quand même sautiller jusqu’au frigo. 😀

 

Mon homme et l’humour

Papa a un humour de merde

L’humour et mon homme… C’est tout un poème !!

Je me demande d’ailleurs d’où ça lui vient, cette propension à la blague pourrie, aux jeux de mots bien lourdingues.. Hein, hein, ca vient d’où ??

D’ailleurs, cette petite BD illustre bien l’humour débile de mon homme, surtout envers nos enfants… Les pauvres, je les plains !

Pas que j’ai moi même un sens de l’humour très aigue, mais quand même…

Je trouve qu’il y a des limite à « Oh hisse la saucisse » et autres conneries qui ne fait rire que notre petite dernière mais elle est bon public (et puis sa jeunesse l’excuse vu qu’elle n’a que 2 ans).

Est ce que c’est un reste d’adolescent pré pubère et boutonneux ?

Est ce que mes grands vont être contaminés en grandissant ??

Est ce que ma petit fille va devenir comme ça aussi ???

Punaise…

Ca me fait peur de me dire que dans, aller, 5 ans grand max, je vais me retrouver avec 1 ado, 1 pré ado et 1 post ado (comprenez l’homme)…

Seule au monde avec ma ninouchette face à un cortège de blagues pipi-caca qui, je sens, va les faire grassement rire ! Sans compter les discussions foot et jeux vidéos…

Oh punaise, j’ai déjà les boules rien que d’y penser…