Le permis de conduire

Nouveau permis de conduire transitoire aux normes européennes

Il parait que le permis de conduire, c’est la liberté

Je pensais déjà l’avoir avec mon vélo mais force est de constater que 3 moufflets et le climat sur Paris ont eu raison de ma pseudo liberté estivale.

Me voilà donc à vouloir passer mon permis. Faut dire aussi que c’est quand même super pratique quand tu veux aller d’un point A à un point B et que t’as pas envie de te coltiner le commun des mortels (qui puent) dans le métro ou le bus.

Pour l’instant, je suis encore dans le questionnement : quelle formule je vais prendre ?

Le permis accompagné ou le permis « hop t’es dans le bain tout de suite » ?

J’avoue que conduire me fait un peu peur, surtout quand je vois les débiles que je croises sur la route rien qu’en vélo… Il va falloir que j’acquiers plus de confiance en moi car pour l’instant, j’ai l’impression que c’est la roulette russe à chaque fois que tu prends ta caisse.

Revenons à nos moutons !

1ère option : le permis accompagné peut aussi se faire en étant adulte (j’ai bien senti que ça le faisait un peu marrer le mec de l’école auto). Après avoir fait 20 h et passer le code, on se forme avec quelqu’un (en l’occurrence mon homme) pendant 1 an soit X kilomètres (j’ai plus le chiffre en tête).

Le prix est un peu moins cher (bah oui, ça compte aussi) et je me dis que ça me permettrait de conduire à mon rythme, sans stress.

2ème option : le permis « normal ». 30h minimum (compter plutôt 40 voir même 45 h) + le code. Là dessus, ça change pas.

Le prix lui est quand même un peu plus élevé et puis, si tu rates le permis, faut attendre quasiment 3 mois pour le repasser, donc reprendre des heures, donc repayer… Et si tu le rates encore, rebelote. Prévois de vendre un rein au cas où ! (et non, le surplus ne pourra pas financer une voiture) .

Pour l’instant, mon pass Navigo, mon vélo et moi avons de beaux moments encore devant nous. Je ne m’inscrirais qu’en janvier.

On verra si en janvier je serai prête pour plonger dans le grand bain 🙂

Mon vélo, ma liberté…sauf quand il pleut bordel !

vélo

Pour mon anniversaire, je me suis offert un vélo (c’est plutôt l’homme qui me l’a offert en fait).

Une vieille bicyclette Peugeot, avec un panier devant pour mon sac, achetée d’occaz sur le Bon Coin.

J’avoue qu’au départ, j’avais un peu la flippe de grimper dessus et de me faufiler entre les bagnoles parisiennes… Les débuts ont été timorés.

Et puis, il a fallu trouver le bon itinéraire pour ne pas monter cette cote de ouf qui se trouve dans mon quartier…

Pour l’aller, j’ai trouvé les doigts dans le nez… En plus, c’est fastoche car tout est en descente, ce qui veut dire que je n’arrive pas dégoulinante au bureau (je garde donc mon capital glamour du matin mais malheureusement, pas du soir :-/ ).

Pour le retour, hum, c’était moins facile vu que les rues sont à sens unique dans le quartier où je bosse… Je me suis finalement perdue ET j’ai du monter cette fameuse cote que je ne voulais pas monter (même le bus a du mal, c’est dire !!).

Je suis arrivée chez moi haletante mais pas trop dégoulinante finalement (vive les vitesses) et rejoindre mon petit nid douillet au 5ème étage sans ascenseur a fini de m’achever… J’ai fini affaler sur mon canapé telle une baleine échouée, avec ma marmaille qui me criait dans les oreilles « ON MANGE KOAA CE SOUAARRRR ??? » (Grrr, les sales mômes).

 

Mon petit bilan à 10 jours :

Je me sens de mieux en mieux sur mon vélo, j’ai moins peur (je fais quand même attention aux véhicules genre camions ou bus pour qui tu es une petite chose insignifiante…) et j’arrive à me faufiler entre les voitures pour être devant le feu !

Il me manque encore un peu de matériel, tout en fait : je n’ai pas encore de casque (paaas bieeeen), ni de gilet fluo (même pas en rêve), ni de lumières (ma dynamo a rendu l’âme…).

 

Je rêve déjà du printemps où je pourrai emmener ma marmaille faire du vélo…

 

Edit : j’ai repris le métro ce matin et franchement, vu le bruit et l’odeur, je me rends compte que ça ne m’a pas manqué DU TOUT !! Beurk !