Le hachis parmentier sournois

Quand on a des gosses comme les miens, qui détestent les légumes et qui ne font l’effort d’en manger que si on promet d’acheter quelque chose (merci belle-maman), il faut être rusé voire même sournois !!!
Dans une émission avec Cyril Lignac, j’ai vu qu’il mettait de minuscules petits morceaux de carottes et de courgettes, le tout bien mélangés avec la viande.
Du coup, j’ai dernièrement essayé et tout le monde a adoré !!
Mon Deuz à même dit que « Ca ne sent même pas les légumes » y a que mon Preums qui a râlé, mais qui a quand même été obligé de manger (oui, je force mes gosses à finir leurs assiettes…).
Ma ninouchette, forcément, à tout mangé mais elle, c’est un cas à part, elle mange de tout.
Sur ce, voici ma recette du hachis parmentier sournois :
Ingrédients :
1 échalote,
2 carottes,
1 courgette,
de la viande hachée,
de la purée en sachet (mais on peut aussi la faire maison, c’est meilleur)
Étape 1 : Taillage des légumes
Émincez finement l’échalote.
Coupez en julienne les carottes et la courgette. (Pour celles qui ne savent pas, vous pouvez aller voir ici ).
Étape 2 : Cuisson
Faites revenir l’échalote avec un peu d’huile d’olive.
Quant elle est transparente, mettez les carottes et la courgette.
Après les avoir fait suer, y ajouter la viande. Faites cuire environ 20-25 minutes
Étape 3 : Préparation de la purée
Là, c’est vous qui voyez ce que voulez comme purée 😉
Étape 4 : Le montage
Dans un grand plat, y mettre la viande avec les légumes rissolés et y ajouter la purée.

Étape 5 : Le gratinage

Mettez quelques lamelles de beurre sur la purée et soupoudrez de chapelure.

Mettez au four à 220° pendant 20 minutes.

Et voilà, vous avez sournoisement trompé vos enfants ^^

 

Langue de boeuf sauce (pas) piquante

Le froid étant enfin arrivé, j’avais envie de faire un bon plat « qui tient bien au corps » comme dirait Mamina.
Défi n°1 : arriver à refaire la recette de Mamina et ça, c’est pas gagné (parce même si je fais sa recette, bah ça n’a jamais le même goût que quand Mamina la cuisine…).
Défi n°2 : arriver à en faire manger à ma marmaille. En fait, je pense que je vais la faire à la sournoise, et que je vais juste dire que c’est de la viande, et pas de la langue.

Ingrédients : 
1 langue de boeuf,
3 carottes,
1 poireau,
1 branche de céleri,
1 oignon,
1 branche de thym,
1 feuille de laurier,
50g de beurre,
50g de farine,
2 petites boites de concentré de tomates,
1 ou 2 CS de vinaigre,
10 cornichons,
sel.

Étape 1 : Cuisson de la langue

Couper les carottes, le poireau, le céleri et l’oignon grossièrement et les mettre dans un faitout.

Ajouter le thym et le laurier, ainsi que la langue. Couvrir d’eau froide.

Faire bouillir et ramener sur feu doux. Faire cuire pendant 2 heures.

A la cocotte-minute, 1 heure devrait suffire.

Etape 2 : Epluchage de la langue

Enlever toute la peau blanche et rugeuse, ainsi que le fond cartilagineux de la langue.

J’ai attendu qu’elle soit froide… C’est peut être plus facile quand c’est tiède…

Etape 3 : Faire la sauce

Faire fondre le beurre. Ajouter d’un coup la farine quand le beurre est fondu. Mélanger pendant 5 min sans cesser de remuer pour cuire la farine.

Laisser refroidir.

Remettre ensuite sur feu doux et ajouter en une seule fois le bouillon dans lequel à cuit la langue (env. 500ml). Mélanger au fouet jusqu’à ce que le mélange épaississe.

Ensuite, ajouter le concentré de tomates et le vinaigre. Goûter et ajouter du sel si besoin.

Mettre les cornichons et la langue dans la sauce.

Servir avec du riz, des pommes de terre, des pâtes…

Verdict de la marmaille : mon grand a mangé mais a pas vraiment aimé (en même temps, vu qu’il n’aime pas trop la tomate, ça ne m’étonne qu’à moitié, mon deuz a adoré, Monsieur Ethma aussi. 2 sur 3, c’est déjà pas mal !

Je n’aurais pas du faire des tranches aussi épaisses, on sent un peu trop le côté caoutchouteux de la langue, surtout les morceaux venant du fond…